Product was successfully added to your shopping cart.
Browse by category

Comprendre et accompagner les chiens seniors

par Canem Expert dans Conseils d'expert

« Être vieux, c’est être jeune depuis plus longtemps que les autres » (Le Chat, Ph. Geluck).

Le temps exerce son emprise sur tous les êtres vivants, y compris sur les chiens. Quand on accueille un chien dans son foyer, qu’il soit chiot ou déjà plus âgé, il faut se préparer à le voir vieillir plus rapidement que nous. De nombreuses questions vont naturellement émerger : « A quel âge mon chien est-il un senior ? Quelles croquettes pour mon vieux chien ? Pourquoi mon chien ne joue plus ? »

Dans cet article, nous allons vous en dire plus sur le 3ème âge de nos compagnons à quatre pattes. Vous apprendrez à reconnaitre les signes qui montrent que votre chien prend de l’âge, et nous vous expliquerons ensuite les points de vigilance à observer en les séparant en 3 facteurs distincts : le comportement, la santé, l’alimentation. Pour qu’il ne reste plus de questions sans réponse, et que vous puissiez vivre heureux cette nouvelle phase de la vie de votre compagnon.

A quel âge mon chien est-il senior ?

On dit qu’un chien devient « senior » quand il atteint ses 7 ans. Cela peut sembler peu, mais c’est une moyenne faite sur toutes les races et correspond au moment de sa vie ou il faut commencer à faire davantage attention. Tout dépend bien sûr de l’espérance de vie de votre chien. Une affirmation plus juste que nous apprécions chez Canem Expert consiste à dire que les chiens de 7 ans sont des cinquantenaires en équivalent humain. Par exemple, un chien qui a une espérance de vie de 10 à 12 ans est déjà assez âgé quand il arrive à 7 ans, alors qu’un chien de plus petite race pouvant vivre entre 15 et 18 ans n’en sera qu’à la moitié de sa vie.

En plus d’être conscient de l’âge de son chien par rapport à son espérance de vie, il faut savoir que certains facteurs jouent également sur son âge : il y a la génétique bien sûr, mais tout particulièrement la qualité des soins et de l’attention qui lui ont étés apportés dès son plus jeune âge.

Prendre soin de son vieux chien

Nous allons maintenant nous pencher plus en détails sur comment le vieillissement affecte les chiens en étudiant 3 aspects distincts : le comportement, la santé et l’alimentation. Une fois que vous saurez reconnaitre et comprendre les signes du vieillissement, nous verrons comment nous pouvons aider nos chiens à mieux vivre cette période de leur vie.

 

Le Comportement

En vieillissant le comportement de votre chien va changer : plus ou moins vite suivant sa personnalité et sa race, mais il est normal de constater un « ralentissement » dans son activité.

Il faut donc faire attention aux signes avant-coureurs d’un tel ralentissement pour ne pas fatiguer ou stresser votre chien plus que nécessaire. Même âgé, il n’en reste pas moins votre fidèle compagnon et continuera à vous faire plaisir si vous le lui demandez. En tant que maître responsable, c’est à vous de vous adapter à ses capacités. Par exemple, ne le forcez pas à continuer à vous ramener sa balle s’il n’a plus envie de courir pour aller la chercher.

Les signes comportementaux que l’on observe le plus fréquemment et qui montrent que votre chien vieillit sont les suivants :

-        le manque d’intérêt pour le jeu qu’il soit seul, avec ses congénères ou avec vous ;

-        des balades qui se raccourcissent, votre chien veut rentrer après avoir fait ses besoins ou rechigne à continuer sa promenade ;

-        il vous accueille moins vivement quand vous rentrez à la maison ;

-        un manque d’appétit peut apparaitre, ou au contraire la boulimie

Si votre chien rencontre un ou plusieurs de ces « symptômes », il ne faut pas aller à l’encontre de sa volonté ou penser qu’il déprime parce qu’il boude son jouet favori. Il se fatigue simplement plus vite, et apprécie plus son confort et la sieste que l’exercice.

Cependant cela ne veut pas dire ne plus le dépenser du tout ! Même âgé, un chien a toujours besoin de stimulation et d’exercice, ce maintien d’activité est nécessaire à son équilibre. Il convient donc d’adapter la fréquence, la durée et l’intensité des promenades et séances de jeu.

Attention cependant à ne pas le mettre à la retraite trop brutalement ! Particulièrement s’il avait une activité régulière avec ses maîtres comme le jogging, la chasse ou l’agility. Si vous stoppez brutalement son activité (parfois favorite), votre chien pourrait déprimer !

Pour accommoder son besoin de sommeil et lui permettre de mieux se reposer, aménagez-lui une place de repos plus agréable et calme. Privilégiez un endroit douillet et chaud en hiver, frais en été mais hors des courants d’air et à l’écart de l’agitation (surtout s’il y a de jeunes enfants dans son entourage).

 

La santé

Comme chez tout être vivant, la vieillesse se manifeste aussi sur le plan physique par une modification de l’apparence et par plusieurs faiblesses qui peuvent se cumuler et diminuer fortement votre compagnon.

Les signes physiques les plus visibles sont l’apparition de poils blancs sur le corps et le museau, les traits qui se relâchent, un pelage moins brillant ou encore les performances physiques qui diminuent (course plus lente, peine à monter les escaliers…). Comme pour les chiots, il faut éviter les escaliers pour les seniors.

Il faut également guetter la diminution de certains sens comme la vue et l’audition qui sont le plus fréquemment touchés, ainsi que d’autres faiblesses physiques comme l’arthrose ou la dysplasie. Si votre chien boite, rencontre des problèmes à franchir un obstacle ou gémit quand il marche, c’est qu’il rencontre probablement l’une ou l’autre de ces affections. Ces dernières, bien que prédisposés chez plusieurs races de grands chiens, peuvent être contenues bien avant leur apparition. Sans rentrer dans les détails, sachez qu’une alimentation équilibrée, le fait d’encadrer son activité lorsqu’il est chiot et prendre soin de ses articulations au quotidien lui éviteront beaucoup de souffrances plus tard.

Si votre chien souffre des articulations, il faut faire attention aux caresses qui peuvent être douloureuses pour lui, voire une véritable torture suivant l’endroit. Soyez particulièrement vigilants avec les enfants ou des inconnus qui sont moins susceptibles d’interpréter les signaux d’apaisement et de douleur que pourraient leur envoyer votre chien.

Dès que votre chien passe le cap des 7 ans, des visites plus régulières chez son vétérinaire sont à prévoir, pour éviter ou soulager l’apparition de certaines maladies liées à la vieillesse.

 

L’alimentation

Le 3ème âge chez le chien nécessite la plupart du temps un changement de ses habitudes alimentaires. Encore plus que pour un chien adulte, il est nécessaire d’adapter son apport en protéines et minéraux en fonction de son activité et des pathologies éventuelles qu’il peut rencontrer.

Une tendance à l’embonpoint peut également se développer : pour l’aider à surveiller sa ligne, on peut augmenter la fréquence de prise des repas en passant d’un repas par jour à deux ou trois.

Pour un repas équilibré et complet, on choisira un taux plus bas de matières grasses pour limiter la prise de poids, mais riche en protéines pour maintenir la masse musculaire. On privilégiera aussi l'association de Chondroïtine et de Glucosamine pour lubrifier les cartilages et prévenir l'arthrose. L’association de ces protéines permet de maintenir l’élasticité du cartilage, ainsi que la solidité et la souplesse des articulations. La formule de nos croquettes pour chiens seniors respecte parfaitement ces besoins nutritionnels, n’hésitez pas à contacter nos experts canins pour établir le bilan nutritionnel de votre chien et en savoir plus sur la composition.

Nous espérons que ces quelques conseils vous aideront à mieux comprendre votre chien, qu’il ait déjà plus de 7 ans ou pas encore, et que cela vous aidera à l’accompagner au mieux pour vivre cette nouvelle phase de sa vie.

Malheureusement, il y a des centaines de chiens seniors dans les refuges qui ne trouvent jamais de famille, mais qui ne demandent qu’à faire partie de votre famille. Si vous cherchez à agrandir votre famille de canidés, pourquoi ne pas adopter un chien senior ?

 Nous finissons cet article par une citation élégante tirée d’un excellent livre que nous vous conseillons.

"Maintenir son vieil animal en vie dans le confort jusqu'à sa mort, ne devant évidemment jamais vouloir dire que l'on va s'obstiner de manière déraisonnable pour le garder, et finir par le faire souffrir inutilement et uniquement pour notre propre confort.
(Danièle Mirat et Françoise Gaudron, dans Mon chien c’est quelqu’un de bien ! Laurence Bruder Sergent, 2008)

 

Post suivant Post précédent

Commentaires

Notre sélection pour vous