Product was successfully added to your shopping cart.
Browse by category

Danger Pour Nos Animaux : Les Chenilles Processionnaires Sont De Retour !

par Canem Expert dans Actu canine

S’il y a un danger en plus des tiques lorsque les beaux jours reviennent et qui est souvent sous-estimé par les propriétaires d’animaux, c’est bien entendu les chenilles processionnaires. On vous en dit plus tout au long de cet article.

Une chenille quoi ?

Une chenille processionnaire est tout simplement une larve de papillon. Celle-ci se déplace avec ses autres congénères en fil indienne sur les plantes et arbustes. Elles sont reliées entre-elles avec un fil de soie. Par la suite elles forment des énormes cocons qui viennent se loger directement dans les arbres.

Il faut bien distinguer deux types de chenilles processionnaires : d’un côté on retrouve la chenille du Pin. Reconnaissable par sa couleur brune et ses tâches rousses. Celle-ci est pourvue de longs poils sur tout le long de son corps. La suivante est la chenille du chêne, différenciée de la précédente par une couleur plutôt grise mais tout aussi velue.

chenilles

Le danger pour nos animaux

Dès qu’un contact est effectué avec les chenilles processionnaires ou si elles sont simplement stressées, ces dernières vont alors libérer des poils très urticants, invisibles à l’œil nu. Le problème c’est que ces poils sont allergisants et s’accrochent aisément sur la peau pour ensuite libérer une substance toxique.

Vous comprendrez donc qu’il est vital pour votre animal, qu’il ne soit pas confronté avec l’un de ces insectes. En effet nos animaux, très joueurs, n’hésiteront pas à attraper ces chenilles au déplacement peu habituel pour eux.

Que faire en cas de contact ?

L’effet d’un contact avec une chenille processionnaire est quasi immédiat. Pour se rendre compte, les poils urticants de la chenille, une fois agrippés sur la peau ou les muqueuses de votre animal, ont autant d’impact qu’une centaine de micro-piqûres.

Une réaction de type allergique survient immédiatement et peut faire apparaître un œdème.

Il faut à ce moment-là réagir vite ! En effet, votre animal sera tenté de se lécher à l’endroit de sa piqûre, élargissant ainsi la zone touchée en répandant des poils sur les autres parties de son corps mais surtout sur sa langue. Votre animal se met à saliver abondamment et cherchera désespérément à enlever cette gêne, mais sans votre aide il n’y arrivera pas. S’ils ne sont pas léchés, les poils peuvent être inhalés et atteindre alors directement les bronches et le système respiratoire. Les yeux aussi ne sont pas à l’abris et le risque de perdre la vue existe.

Au moindre doute, il est important de consulter en urgence un vétérinaire. Seul ce dernier est habilité à soigner de telles lésions. Celui-ci saura soigner correctement chaque zone impactée par les poils urticants. Il effectuera ensuite un suivi minutieux pour être certain que les poils ont bien été éliminés.

N’essayez en aucun cas de nettoyer et soigner votre animal seul. Vous risquez d’aggraver la situation !

Vous pouvez en revanche, en cas d'extrême urgence et juste avant d'aller chez votre vétérinaire, lui administrer 3 à 5 granules homéopathiques en fonction de la taille de votre animal et qui sont les suivants :

- Apis Melliffica 9 ch (contre l'oedème)

- Cantharis 9 ch (contre la brûlure)

- Ledum Palustre 9 ch (contre les piqûres d'insectes)

Vous pouvez renouveler les prises toutes les 10 à 15 min, jusqu'à l'arrivée chez le vétérinaire.

Comment protéger mes animaux ?

La prévention est le maître mot face aux chenilles processionnaires. Observez vos arbres et si vous détectez un cocon de chenilles, encore une fois n’agissez pas seul. Prévenez votre mairie qui saura vous indiquer la démarche à suivre afin de prévenir des professionnels. Si vous vous risquez à décrocher la branche sur laquelle est installé le cocon de chenilles, vous risquez de vous faire piquer mais également de disperser les poils urticants un peu partout dans votre jardin. Il suffit que vous passiez avec une tondeuse juste après pour empirer la situation.  

Soyez donc vigilant avec le retour des beaux jours pour protéger au mieux vos animaux de compagnie et éviter une situation d’urgence.

Post suivant Post précédent

Commentaires

Notre sélection pour vous